Utilisez la répétition espacée avec des cartes mémoire pour maîtriser le vocabulaire personnalisé | Natural Language Institute

Comment dominer une langue pour la vie

BLOG

Utilisez la répétition espacée avec des cartes mémoire pour maîtriser le vocabulaire personnalisé

By Victor - 16/nov/2021 #Langue et l'éducation

Les polyglottes autodidactes connaissent depuis longtemps la puissance des systèmes de répétition espacée (SRS) pour l'apprentissage des langues. Lorsqu'elles sont associées avec la méthode Natural d'extraction de contenu à partir de contextes de communication, les cartes mémoire utilisant SRS sont un moyen incroyablement efficace d'apprendre et de retenir le vocabulaire sur le long terme.

Des études ont montré que la répétition du contenu à des intervalles de durée croissante est beaucoup plus efficace pour la mémorisation et la rétention que l'entraînement de masse (répétition fréquente à intervalles courts).[1]

En d'autres termes, si je révise un mot de vocabulaire 10 fois en 30 minutes, j'aurai beaucoup moins de chances de m'en souvenir un an plus tard que si je le révise deux fois aujourd'hui, puis huit autres fois à des intervalles de plus en plus longs au cours des semaines suivantes.

Natural a développé sa propre technologie de « Flashcards » (cartes mémoires) qui utilise la répétition espacée pour aider les étudiants à maîtriser leur vocabulaire. Elle est connectée à leurs leçons des cours de conversation pour une personnalisation et une efficacité maximales. Voici comment cela fonctionne.

Vous voyez la phrase dont vous avez eu besoin pendant un cours de conversation avec le mot de vocabulaire masqué, comme ceci :

Vous essayez de vous souvenir du mot, puis vous cliquez sur la carte pour vérifier votre réponse.

Après avoir vu la bonne réponse, vous indiquez si elle était facile à retenir, moyenne ou difficile. Si vous sélectionnez « difficile », la carte vous sera à nouveau présentée bientôt, mais si vous sélectionnez « facile », cela prendra plus de temps – vous ne la reverrez probablement même pas pendant cette session d'étude. Et chaque fois que vous la marquerez comme « facile », il faudra encore plus de temps pour qu'elle réapparaisse.

Vous pouvez également choisir de voir la définition du mot au recto de la carte au lieu de la phrase de contexte, comme indiqué ci-dessous (ou vous pouvez voir le mot au recto et essayer de vous souvenir de la définition et de la phrase de contexte).

L'utilisation de cartes mémoire de manière traditionnelle, avec des listes de mots standard, est utile à des fins spécifiques, notamment pour démarrer avec une nouvelle langue. Par exemple, vous pouvez utiliser les listes de vocabulaire de Natural pour vous assurer que vous avez appris les mots les plus fréquemment utilisés en anglais, espagnol, portugais ou français.

Toutefois, pour progresser efficacement et régulièrement vers de nouveaux niveaux de maîtrise, vous devez utiliser un contenu personnalisé dérivé de contextes de communication plutôt que des listes de mots génériques. Cette stratégie est idéale pour apprendre et automatiser un vocabulaire adapté à votre niveau et à vos besoins actuels et le retenir sur le long terme.

L'exemple ci-dessus est une carte mémoire réelle issue de mon contenu français personnel. Je parlais à ma professeure de ma ferme et du travail nécessaire pour l'entretenir. Cependant, je ne connaissais pas le mot approprié dans ce contexte — « entretenir » — alors elle me l'a appris et l'a enregistré, avec la phrase de contexte, à l'aide de notre LessonsApp. Cette approche présente deux énormes avantages.

Premièrement, ce mot représentait une lacune spécifique dans ma connaissance du français. Compte tenu de mon niveau avancé, je devrais déjà connaître le mot « entretenir », et il est donc particulièrement important de combler cette lacune pour améliorer ma maîtrise de la langue. Aucune liste de mots standard ne permettrait une utilisation aussi efficace et ciblée de mon temps d'étude.

Deuxièmement, je me souviens de la conversation spécifique que j'ai eue avec ma professeure et de mon désir de communiquer mes idées. À l'époque, j'étais anxieux à l'idée d'embaucher un nouveau gardien à ma ferme et de tout le travail qu'il aurait à faire. Cette phrase est donc porteuse d'une intensité émotionnelle pour moi, et chaque fois que je revois le mot « entretenir », je le relie à mon intention de communication et aux émotions sous-jacentes. Cela renforce non seulement l'apprentissage, mais aussi la probabilité que je me souvienne du mot dans quelques années.

[1] La référence bibliographique d'une de ces études est la suivante : Smolen P, Zhang Y, Byrne JH. “The right time to learn: mechanisms and optimization of spaced learning.” Nat Rev Neurosci. 2016;17(2):7788. doi:10.1038/nrn.2015.18


See other blog posts