Il ne suffit pas de parler : vous avez besoin de rétroaction corrective | Natural Language Institute

Comment dominer une langue pour la vie

BLOG

Il ne suffit pas de parler : vous avez besoin de rétroaction corrective

By Victor - 15/jul/2021 #Langue et l'éducation

Tout comme les enfants dépendent des corrections de leurs parents pour améliorer continuellement leurs compétences linguistiques, les étudiants en langues étrangères ont besoin de rétroaction corrective pour progresser et atteindre la maîtrise.

Les étudiants qui ne reçoivent pas de telle rétroaction stagnent inévitablement et s'installent dans des modes d'expression inexacts. C'est en fait l'une des raisons pour lesquelles les immigrants adultes progressent parfois peu au-delà d'un niveau intermédiaire dans une langue pendant de nombreuses décennies, tandis que les enfants et les adolescents progressent toujours rapidement et atteignent généralement une compétence native ou quasi-native en quelques mois ou quelques années.

Les enfants immigrés reçoivent constamment des retours correctifs de la part des enseignants et de leurs pairs, alors que la dynamique sociale empêche souvent les adultes de recevoir des retours similaires.

L'importance cruciale de recevoir la rétroaction corrective peut également être comprise du point de vue de la « pratique délibérée », une théorie influente sur le développement de l'expertise.

Un article fondamental sur le sujet, intitulé The Role of Deliberate Practice in the Acquisition of Expert Performance, rédigé par K. Anders Ericsson, professeur de psychologie à la Florida State University, a été publié en 1993[1].

L'un des piliers de la théorie de la pratique délibérée est que les praticiens, quel que soit le domaine, doivent recevoir un retour d'information immédiat et expert sur leurs performances afin de s'améliorer continuellement et d'atteindre un haut niveau de maîtrise.

Ce concept s'applique parfaitement à la nécessité pour les étudiants en langues étrangères de recevoir des corrections tout en s'exerçant à parler avec un enseignant expert (natif). Considérez les extraits suivants de l'article d'Ericsson :

« Les sujets doivent recevoir un retour d'information immédiat et connaître les résultats de leur performance. […] En l'absence d'un retour d'information adéquat, un apprentissage efficace est impossible et l'amélioration est minime, même pour des sujets très motivés. Par conséquent, la simple répétition d'une activité n'entraînera pas automatiquement une amélioration, en particulier de la précision des performances. […] une pratique délibérée permettrait des expériences répétées dans lesquelles l'individu peut s'occuper des aspects critiques de la situation et améliorer progressivement ses performances en réponse à la connaissance des résultats, au retour d'information ou les deux d'un enseignant. »

Nous avons vu que parler donne vie aux langues. La conversation doit être l'objectif principal des cours de langue, car d'autres compétences peuvent être efficacement mises en pratique en dehors de la salle de classe.

Cependant, il ne suffit pas de parler.

Tout comme l'écriture des élèves doit être corrigée, les enseignants doivent régulièrement fournir un retour correctif à leurs élèves pendant la conversation.

Les élèves, intuitivement ou empiriquement, sont bien conscients de l'importance des corrections - souvent encore plus que leurs enseignants.

Au cours de mes presque 20 ans d'expérience, je n'ai jamais reçu de plainte d'un élève au sujet d'un enseignant qui corrigerait trop souvent ; en revanche, les élèves ont souvent demandé un changement parce que, bien que leurs enseignants les aient engagés dans une conversation agréable, ils corrigeaient leurs erreurs trop rarement.

Comment ces corrections basées sur la conversation doivent-elles être effectuées ? Natural forme les enseignants à fournir une rétroaction corrective idéalement efficace en suivant six principes. Les élèves, où qu'ils soient, peuvent utiliser ces principes pour évaluer les performances de leur enseignant en matière de retour d'information.

  1. Corriger fréquemment
  2. Choisir le bon moment pour les corrections en fonction des besoins de l'élève (elles doivent être le plus immédiat possible, mais sans inhiber le flux de la parole de l'élève)
  3. Apporter des corrections adaptées au niveau des élèves (pas trop avancées).
  4. Encourager les élèves à s'autocorriger (ce qui renforce la conscience métacognitive et favorise la pratique délibérée).
  5. S'assurer que les élèves comprennent et assimilent les corrections
  6. Enregistrer les corrections les plus importantes (à l'aide de notre Lessons App)

Le sixième point est extrêmement important pour deux raisons. Tout d'abord, l'enregistrement des corrections permet aux élèves et aux enseignants de suivre les questions qui doivent être prioritaires pour une progression efficace et équilibrée. Deuxièmement, une documentation adéquate des corrections permet des activités de révision, qui sont essentielles. Comme je le détaillerai dans de prochains articles, l'assimilation, l'intériorisation et la maîtrise d'un contenu linguistique exigent que les élèves le rencontrent souvent, et les activités de révision basées sur un feedback personnalisé sont le moyen le plus efficace d'y parvenir.

 

Envoyez-moi un fichier audio dès maintenant pour des corrections gratuites !

Vous pouvez mettre en pratique immédiatement toutes les connaissances théoriques que vous venez d'acquérir en m'envoyant un fichier audio où vous parlez dans la langue que vous cherchez à améliorer : anglais, espagnol, français ou portugais.

Il doit durer entre 2 et 5 minutes et avoir une bonne qualité sonore. Un de nos professeurs natifs vous donnera un feedback correctif personnalisé gratuit.

Il suffit de choisir un sujet (vous pouvez consulter les devoirs si vous avez besoin d'idées), de prendre votre portable, d'ouvrir une application d'enregistrement vocal et de parler spontanément pendant quelques minutes. Vous pouvez l'envoyer en annexe pour l'e-mail contact@linguanaturalis.com, ou télécharger l'audio et nous envoyer le lien à cet endroit.

[1] K. Anders Ericsson, Ralf Th. Krampe, and Clemens Tesch-Romer. The Role of Deliberate Practice in the Acquisition of Expert Performance. Psychological Review 1993, Vol. 100. No. 3, 363-406.


See other blog posts

Logo Whatsapp