A propos de l'auteur, Victor Hart | Natural Language Institute

Comment dominer une langue pour la vie

BLOG

A propos de l'auteur, Victor Hart

By Victor - 15/jan/2021 #Langue et l'éducation

Ma motivation pour vous aider à maîtriser une langue étrangère est intimement liée à l'histoire de ma vie. La capacité d'apprendre les langues m'a donné le luxe de vivre où et comme je veux. En cours de route, j’ai découvert des stratégies d'acquisition du langage très efficaces que je partagerai tout au long de ce blog.

J'ai obtenu mon diplôme du Williams College dans le Massachusetts en 2000, mais au lieu de travailler dans l'une des banques d'investissement qui recrutaient des talents à Williams, j'ai décidé de vivre dans une ferme abandonnée, à l'intérieur du Brésil, sans électricité et avec la ville la plus proche d’une distance de huit kilomètres à pied ou treize kilomètres à vélo. J'avais soif de défis et d'aventures.

Un défi qui m'a particulièrement attiré était celui de la langue. Pourrais-je me débarrasser de l'accent américain de mon portugais ? Pourrais-je apprendre à parler avec la finesse et à écrire avec la précision d'un éloquent brésilien ? En d'autres termes, pourrais-je devenir locuteur natif d'une deuxième langue ? J'ai rapidement abandonné ma liste de vocabulaire de plus de mille mots et mon manuel de grammaire, car je me suis rendu compte que ces méthodes de maîtrise d'une langue étaient, au mieux, maladroites. Au lieu de cela, j'ai plongé tête la première dans le travail, ce qui m'a permis une immersion constante en portugais - d'abord à la ferme, puis dans une petite entreprise que j'ai ouverte en ville pour enseigner l'anglais.

Ce qui m'a motivé à enseigner les langues, et pas seulement à les apprendre, ce sont mes observations lors de voyages internationaux dans mon enfance sur ce qui fonctionnait bien - et pas si bien - dans les différentes approches adoptées par les personnes dans l'acquisition des langues. Mon expérience en tant qu'enseignant a confirmé bon nombre de mes premières perceptions, tout en démantelant d'autres. Par exemple, il a confirmé que les personnes qui plongent dans une communication authentique - lire, écouter, parler et écrire - apprennent beaucoup mieux et plus rapidement que celles qui traitent la langue comme quelque chose à étudier à travers des explications, des exercices et des traductions. D'un autre côté, cela contredit mon hypothèse selon laquelle il faut vivre dans un pays étranger pour maîtriser une langue. Alors que de nombreuses personnes passent de longues périodes à l'étranger sans faire de progrès notables, j'ai rencontré plusieurs cas de personnes qui n'avaient jamais quitté le Brésil et qui parlaient pourtant un anglais impeccable.

Pour continuer à financer mon projet de restauration rurale, j'ai déplacé mes ambitions entrepreneuriales à Brasilia, la capitale nationale, à moins de deux heures de route de la ferme. J'ai rapidement embauché d'autres locuteurs natifs pour enseigner non seulement l'anglais, mais aussi l'espagnol, le français et le portugais pour les étrangers : le Natural Language Institute est né. Au fur et à mesure que j'atteignais mon objectif de maîtrise du portugais au niveau natif j'ai aidé des milliers de personnes à améliorer leur maîtrise de l'anglais et d'autres langues, d'abord en tant que professeur, puis en tant que coordinateur et développeur de cours.

Alors que je continuais à profiter des week-ends à la ferme, l'Institut grandissait régulièrement, mais ne réalisait toujours pas de profit. Ainsi, lorsque ma fille Camila est née, j'ai décidé de participer à un concours d'entrée très compétitif à une carrière d'auditeur à la Cour des comptes brésilienne - juste pour avoir un premier aperçu de ces épreuves d'une difficulté notoire. Mon immersion de plusieurs années en portugais a porté ses fruits et, à ma grande surprise, je l'ai passé avec une note élevée.

J'ai été placé dans le département des relations internationales, où je pensais que je serais très demandé par mon anglais natif. Fait intéressant, en raison de l'importance croissante des relations avec les institutions homologues d'Amérique latine et du fait que notre département comptait déjà plusieurs anglophones, j'étais à la charge d'un projet de coopération en espagnol. J'ai saisi l'opportunité de maîtriser une troisième langue. J'avais appris l'espagnol au lycée et à l'université aux États-Unis, mais l'idée de perfectionner ma maîtrise m'enthousiasmais.

Les e-mails quotidiens, les appels téléphoniques et les lettres officielles étaient complétés par des voyages occasionnels au cours desquels je me plongeais dans la langue locale plusieurs jours à la fois. Je ne peux pas prétendre avoir atteint un niveau natif en espagnol, mais avec le temps, j'en suis arrivé au point où j'ai pu négocier des questions difficiles et controversées avec des locuteurs natifs sur un pied d'égalité et rédiger des documents complexes avec la même facilité qu'en anglais et portugais. Pendant les soirées et les week-ends en ville, j'étais heureux de constater que personne ne me prenait jamais pour un Brésilien ou un Américain. J'ai pu me fondre en tant que local ou visiteur d'un autre pays hispanophone.

Si l’anglais et surtout le portugais m'avaient permis de réussir le concours, c'est donc mon espagnol qui m'a permis d'obtenir de bons résultats au travail, ce qui m'a finalement conduit à être nommé chef des relations internationales à la Cour.

J'ai fini par quitter le domaine des relations internationales il y a deux ans pour rejoindre le département informatique, dans l'espoir de maîtriser un autre type de langage - Python, un langage de programmation utilisé dans toutes sortes de logiciels, la science des données et les applications d'apprentissage automatique. Bien que la communication avec des ordinateurs soit tout à fait distincte de la conversation dans un langage humain, une meilleure compréhension des deux me permet d’orienter l’utilisation de la technologie pour améliorer la méthode de l’Institut.

Il y a cinq mois, j'ai décidé de commencer à améliorer mon français, que j'avais appris au cours d'un semestre dans une école française lorsque j'avais douze ans, mais que je ne l'avais guère utilisé depuis. C'est très amusant d'utiliser la méthode d'apprentissage des langues que j'ai créée pour améliorer mon français. Même si je n'ai le temps que pour un cours d'une heure par semaine et quelques heures d'auto-apprentissage, je suis satisfait de mes progrès et j'ai l'intention de continuer jusqu'à ce que j'atteigne un niveau de maîtrise similaire à celui de l'espagnol.

Maintenant, je veux vous aider à atteindre vos objectifs et vos rêves linguistiques. Comme vous le savez désormais, j'aime les langues et je suis passionné par le fait d'aider les gens à les apprendre. Si vous souhaitez me parler de vos expériences ou me poser des questions, veuillez m'envoyer un message dès à présent en utilisant le formulaire ci-dessous. Soyez sûr que je vous répondrai bientôt.


See other blog posts

Logo Whatsapp