6 façons de maîtriser une langue en lisant | Natural Language Institute

Comment dominer une langue pour la vie

BLOG

6 façons de maîtriser une langue en lisant

Partie 1

By Victor - 01/feb/2021 #Langue et l'éducation

L'étudiant brésilien d'anglais le plus avancé que j'ai jamais enseigné était un passionné de littérature américaine. Il avait lu des dizaines de romans américains et sa maîtrise et son vocabulaire étaient extraordinaires.

Mon père a lu un roman français tous les ans dans les années 1970 et a donc maintenu une maîtrise suffisante de la langue pour passer un entretien qui lui a valu un excellent travail dans un pays francophone, alors qu'il avait passé les huit dernières années à ne parler que le portugais à l'intérieur du Brésil.

Ces exemples illustrent pourquoi la lecture est à la fois un objectif majeur dans l'acquisition de la langue et un moyen essentiel de maîtriser une langue pour la vie. Pour apprendre la vaste quantité de vocabulaire et les innombrables nuances de structures grammaticales nécessaires pour atteindre un haut niveau de fluidité, il n'y a rien de mieux que de lire dans votre langue cible.

Écouter, écrire et parler sont toutes des compétences essentielles que vous ne devez pas ignorer, car elles fonctionnent en synergie avec la lecture pour améliorer votre maîtrise globale aussi rapidement et solidement que possible.

Mais qu'est-ce qui rend la lecture en soi si importante ?

La langue écrite a tendance à être plus précise, élégamment construite et richement variée comparativement à la langue parlée, surtout si vous choisissez bien vos sources. Vous pouvez lire par vous-même, à tout moment, sur le sujet de votre choix, et finalement plus rapidement que ce qui est possible avec la langue parlée. Cette combinaison de quantité, de variété et de qualité linguistique signifie que la lecture est sans conteste la meilleure entrée pour vous permettre d'absorber les dizaines de milliers de mots et leurs connotations variées, les illimitées combinaisons lexicales et les modèles grammaticaux complexes dont vous avez besoin pour une maîtrise avancée.

Le langage est trop complexe pour que vous puissiez avancer efficacement en mémorisant ou en étudiant des règles. Heureusement, votre cerveau a une capacité unique à acquérir des langues naturellement. Il a juste besoin d'immersion et la lecture est une merveilleuse façon d'obtenir cette immersion au quotidien. Comme l'a dit le linguiste et chercheur en éducation Stephen Krashen :

la lecture est bonne pour vous. La recherche soutient cependant une conclusion plus solide. La lecture est le seul moyen, le seul moyen de devenir de bons lecteurs, de développer un bon style d'écriture, un vocabulaire adéquat, une grammaire avancée et une bonne orthographe.[1]

Voyons six façons fantastiques d'apprendre la langue étrangère de votre choix en lisant, en commençant par deux des meilleures.

 

1. Dévorez la littérature

Soyez comme mon père et cet étudiant brésilien avancé de l'anglais et utilisez la littérature pour maîtriser une langue pour la vie.

Si je devais recommander une seule approche spécifique de l'acquisition des langues, ce serait de lire de grandes quantités de littérature, d'écouter des livres audio, d'écrire des essais liés à ce que vous lisez et de discuter de la littérature avec un locuteur natif qui corrige votre écriture et votre discours.

La littérature de bonne qualité est l’expression ultime du pouvoir élégant d’une langue. Elle résume également la culture et l'état d'esprit associés à la langue. Avoir un bon livre à votre chevet, c'est donc comme engager des locuteurs natifs avec une très grande maîtrise de la langue qui seraient à votre entière disposition, pratiquement sans frais.

La littérature est engageante, captivante et enrichissante. Perdez-vous donc dans la littérature fine pendant des heures à la fois et votre cerveau deviendra un vaste répertoire de vocabulaire et de grammaire raffinée. Vous aurez toujours besoin de développer l'écoute et la parole, ainsi qu'un langage familier contemporain, mais ces processus seront incomparablement plus faciles si vous avez fait des immersions littéraires.

Évidemment, lorsque vous commencez tout juste à étudier une langue, vous ne pouvez pas faire face à la littérature savante. Pour faire tout type de lecture, vous devez d'abord apprendre quelques centaines de mots et les structures grammaticales de base. J'expliquerai tout ce que vous devez savoir sur ce « premier semestre » d'étude d'une nouvelle langue dans de futures publications.

Cependant, même après ce premier semestre, vous ne serez pas encore prêt à lire Victor Hugo, Gabriel García Marquez, Machado de Assis ou Charles Dickens. Voici deux excellents moyens pour y arriver :

  • Utilisez des livres de lecture gradués par niveau (graded readers), disponibles dans de nombreuses langues, pour développer progressivement un vocabulaire et une compréhension en lecture suffisants pour aborder plus tard la littérature authentique. Les graded readers sont souvent des adaptations de romans et autres textes originaux utilisant des structures de phrases simplifiées et un vocabulaire limité.
  • Mieux encore : commencez par la littérature d’enfance et de jeunesse. Débutez par les livres les plus simples pour les premiers lecteurs, puis progressez graduellement à travers des livres d’images plus complexes, des livres à chapitres simples et enfin des romans complets destinés aux adolescents. La littérature d’enfance et de jeunesse peut être d’une qualité incroyable, beaucoup plus attrayante et bien écrite que les graded readers, mais tout aussi accessible.

Je crois tellement en cette approche que je développe un cours d’anglais complet basé sur la littérature d’enfance et de jeunesse.

Si vous souhaitez apprendre l’anglais, le français, l’espagnol ou le portugais à l’aide de la littérature d’enfance et de jeunesse ou de graded readers, contactez-moi et je vous aiderai à démarrer avec du matériel spécifique.

 

2. Lisez ce qui vous intéresse, motive ou passionne

Le secret de la maîtrise d'une langue à vie est de poursuivre vos passions, vos intérêts et vos objectifs dans votre langue cible. Nous manquons tous de temps. Par conséquent, si vous voulez vraiment maîtriser une ou plusieurs langues étrangères, vous devez apprendre à faire d'une pierre deux coups.

En bref, vous devez remplacer une grande partie du contenu que vous lisez (et écoutez) dans votre langue maternelle par un contenu similaire dans votre langue cible.

Y a-t-il un domaine que vous devez mieux comprendre pour résoudre un problème au travail ? Avez-vous un passe-temps dont l´étude vous intéresse constamment ? Quel que soit votre domaine d'intérêt, achetez ou empruntez un livre, abonnez-vous à un magazine ou recherchez-le simplement sur Google dans la langue que vous étudiez.

Vous pouvez résister à la suggestion parce que vous prendrez plus de temps et comprendrez moins si vous lisez vos intérêts dans une langue étrangère plutôt que dans votre langue maternelle. Cela peut être vrai, et je ne dis évidemment pas de ne plus jamais lire dans votre langue maternelle. Cependant, vous devez garder à l'esprit que cet écart se rétrécira continuellement et qu'en plus des avantages de l'acquisition de la langue, il y a des avantages significatifs à étudier des sujets dans une langue étrangère : la recherche montre que votre cerveau deviendra littéralement plus grand[2], vous obtiendrez de nouvelles perspectives, d’un autre point de vue culturel, et vous surmonterez les biais cognitifs, raisonnant ainsi mieux[3].

En lisant sur des sujets que vous aimez ou dont vous avez besoin dans votre langue cible, vous économiserez non seulement énormément de temps ; vous serez également naturellement engagé dans ce que vous lisez, améliorant ainsi la concentration et l'apprentissage.

Avez-vous besoin d'aide pour démarrer ? Parlez-moi de vos besoins et de vos intérêts, et je vous aiderai à choisir du matériel de lecture dans la langue que vous étudiez.

Et ne manquez pas la prochaine publication, dans laquelle je détaillerai quatre autres manières de maîtriser une langue par la lecture, en plus de répondre à quelques questions fréquemment posées sur le sujet.


[1] Krashen, S. (1993). The power of reading: Insights from the research. Englewood, Co.: Libraries Unlimited, p. 23.

[2] Une étude menée auprès d'étudiants de l'Académie des Interprètes des Forces Armées Suédoises a montré qu'un programme intensif d'étude des langues provoquait une croissance mesurable de l'hippocampe et de trois zones du cortex cérébral, alors que les étudiants en sciences médicales et cognitives qui étudiaient intensivement au cours de la même période n'avaient montré aucun changement comparable dans la structure du cerveau. (Johan Mårtensson, Johan Eriksson, Nils Christian Bodammer, Magnus Lindgren, Mikael Johansson, Lars Nyberg, Martin Lövdén. Growth of language-related brain areas after foreign language learning. NeuroImage, 2012; 63 (1): 240 DOI: 10.1016/j.neuroimage.2012.06.043)

[3] Une étude publiée dans le Journal of Experimental Psychology révèle que les bilingues « sont de manière fiable moins sensibles à ce biais égocentrique » et détiennent un « avantage dans le raisonnement de fausses croyances » (Rubio-Fernández, P., & Glucksberg, S. (2012). Reasoning about other people's beliefs: Bilinguals have an advantage. Journal of Experimental Psychology: Learning, Memory, and Cognition, 38(1), 211–217. https://doi.org/10.1037/a0025162).

De même, une étude publiée dans le European Journal of Psychology affirme que « utiliser une langue étrangère réduit les biais de prise de décision ». (Keysar B, Hayakawa SL, An SG. The foreign-language effect: thinking in a foreign tongue reduces decision biases. Psychol Sci. 2012 Jun;23(6):661-8. doi: 10.1177/0956797611432178. Epub 2012 Apr 18. PMID: 22517192.)


See other blog posts

Logo Whatsapp